Halo RP History

Forum RPG où on créer son propre personnage pour vivre l'histoire d'Halo à sa façon.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Les inscriptions et les RPs sont ouverts mais il reste toujours quelques détails à peaufiner naturellement !
Pour bien débuter, consultez les Règles Générales, le BackGround, les Règles RP et enfin Comment faire sa fiche.

Partagez | 
 

 Marchons sur les terres de la Californie... [RP Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sadam Makam
Admin
avatar

Messages : 59
Localisation : Loin des regards curieux...
Emploi/loisirs : La chasse
Humeur : monotone

Feuille de personnage
Prénom: Sadam
Nom: Makam
Age: 22 ans

MessageSujet: Marchons sur les terres de la Californie... [RP Libre]   Mer 25 Sep - 12:04


MARCHONS SUR LES TERRES
DE LA
CALIFORNIE


Je roulais depuis des heures, sans voir un seul homme. Je n'ai croisé que quelques chemins même pas goudronnés... Que du bonheur.
Mais moins de bonheur pour ma bonne vieille voiture. Plus d'essence, panne sèche.
Je sors alors du véhicule, et je contemple la poussière orangé qui flotte dans le vent, devant les massifs montagneux.
Je me tourne, et je me retrouve face à face à une nature déserte. Une des rares encore existante aux états unis.
Mes yeux brillaient face à la liberté. Il y avait un soleil de plomb, je transpirais, les goutes filaient à côté de mes yeux, partaient sur mon nez, et finalement, tombaient sur le sol, où elles étaient évaporées rapidement. Mais la chaleur n'était que subjective, quand je repensais à la galère dans laquelle je me suis mis pour partir de cette effroyable ville. Puis, je repense à mes premiers pas dans les chasseurs de primes, la réputation que je me suis forgé, et enfin, l'assassinat de mon père. Je n'ai aucun regret d'avoir tué cet homme. Je ne le considère d'ailleurs pas comme un père, mais comme un meurtrier. Il a tué mon enfance, alors je lui rend la monnaie de sa pièce.
Finalement, je suis assis, derrière le moteur encore chaud de la vieille bagnole. Je ferme les yeux.
Bon ... Je ne vais pas rester à brûler là éternellement. Il faut que je retourne chercher quelques jerricanes d'essence.
Je me relève, je regarde l'argent qu'il me reste... 2 dollars... Je vais pas aller loin avec ça. Bon, bah on va se servir avec mon argent de secours.
Je prend mon magnum, mes deux dollars, et je pars en direction de la première station service. Dans ce désert, il doit être à 50 Km.
Je vais passer mes journées à marcher. Je prend aussi une bouteille d'eau ... Chaude. Je m'en coule sur le visage, j'en boit un peut, je prends un veste que je met sur mon visage pour éviter l'insolation, et je pars en direction de mon essence.

La nuit va bientôt tomber quand je suis à la station service, et comme si c'était fait exprès, je vois un véhicule militaire garé devant la station service. Je tourne la tête quelques fois, je ne vois personne. Alors j'avance voir le vendeur.
Dans la station Il y a une sale odeur de transpiration, une vingtaine de mouche qui volent partout dans la station. Mélangé à une odeur de vieux et d'essence, il y avait le bruit du ronflement du vendeur. Une chemise en Jean dégueulasse, un pantalon en toile déchiré, des vieilles botes usés, un chapeau de paille et sa clope encore fumante sur le bord de ses lèvres. Le vendeur ne faisait pas très amicale, mais le fait qu'il dorme me rendait le travaille facile. Je prends Deux grosses jerricanes qui me feront quelques jours d'essence, et j'en profite pour aller voir la caisse.
je l'ouvre ... Vide. Après tout, vu où la station est placé, il doit avoir deux visites tous les mois, je pose les deux dollars sur le bord de la table et je commence à partir quand j'entends un bruit de métal rouillé. Je me retourne...
_Ch'est 50' dollars p'tit con, et plus vite que cha!
_Eh Merde... (Le vendeur avait un vieux fusils. Une vraie antiquité, un miracle si il tire encore ... A vue d'oeil, je dirais 22e siècle).
_Ouais, ch'est le cas de l'dire gamin. Me dit-il avec des yeux bleus fatigués.
Bon, si je tente pas, je risque pas de savoir, et je veux pas rester bloqué là encore deux heures. Derrière moi, il a un vaste replat, il me tirerait comme un lapin, et si je tente de me planquer près de la station, vers le véhicule militaire, il n'a qu'à tirer sur une recharge d'essence, il m'exploserai en un rien de temps. Alors il ne me reste qu'un choix, me jeter en avant derrière le comptoir.
C'est ce que je fais, je lâche les jerricanes pour me lancer en avance. Mais l'autre tire, et c'est là que j'entends un vulgaire "Kchlaque".
_Bon dieux, mais qu'est-ce qu'il a encore c'vieux flingue, j'lai pourtant ben réparé avant-hier!
J'éclate de rire, je me relève, et je le vise avec mon magnum.
_Ah merde... Dit-il.
_Ouais, c'est le cas d'le dire le vieux.
Je ne tire pas, vu la qualité de son fusil, mais je part en courant avec mes jerricanes.
_Eh, vous là bas!
C'est un militaire, il avait du se paumer dans ce désert. Leur véhicule est fermé, et l'autre arrive en prenant son magnum.
C'est là que je vois la bagnole du vendeur. Elle vaut pas mieux que la mienne, mais je pense pouvoir l'utiliser pour ma barrer vite fait de ce trou.
Je cours vers la voiture, je casse la vitre. L'autre abrutis a laissé la carte de démarrage ( La carte de démarage ... 100 ans qu'elle a censé disparaître!) Je démarre, et je pars à toute allure (Le compteur frôle les 80 Km/h) dans la direction de ma voiture, suivis de près par les militaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hrp-history.forumactif.org
Lucille Cole
Marines, Pilote
avatar

Messages : 27

Feuille de personnage
Prénom: Lucille
Nom: Cole
Age: 21

MessageSujet: Re: Marchons sur les terres de la Californie... [RP Libre]   Sam 5 Oct - 21:06

L'alarme retentit à travers la base et à peine quelques secondes plus tard un falcon décolla avec à son bord l'unité Blue Eagle des marines de l'UNSC. Le falcon partit en direction du Nord-Est.

Un homme parler dans sa radio, il communiquait sans doutes possibles avec les unités au sol. Quand il coupa la communication le sergent situé en face de lui le questionna :

"Alors Lye, quelle est la situation ?"

Le soldat Tim Lye était le radio de l'unité, il était de type asiatique et avait une tête ronde. Son treillis faisait ressortir ses yeux verts. Le soldat répondit rapidement à son supérieur. Le sergent Wonder avait pris la tête de l'unité seulement quelques jours auparavant suite à l'hospitalisation du sergent-chef Peter. C'était un marines aux états de services remplis de bagarres et d'insubordinations en tout genre.

"Tadd surveillez les alentours et signalez tout les véhicules.
-Bien reçu sergent."

Tadd c'est "l'escorteur" comme on l'appelle dans l'unité, c'est un gars qui passe son temps à faire des vannes de merde et à tirer sur les cailloux. Il est blond dans les deux sens du terme mais il peut devenir sérieux sur demande. Il a des yeux gris-verts et une petite barbiche.

"Chef ! Véhicule en visuel.
_Bien reçu, pilote virez et déposez nous sur zone.
_Tout de suite, répondit le pilote.
_Cole ! hurla Wonder."

Le sergent s'adressait au marines assit à côté du soldat Lye, il relva la tête et fixa le sergent Wonder. C'était une jeune fille d'une vingtaine d'années, elle avait de magnifiques yeux d'un bleu lagon et ses cheveux châtain étaient coiffé en queue de cheval. Elle avait un petit nez et une peau légèrement bronzée.

"Cole, vous irez nous couvrir depuis les rochers avec Tadd. Lye vous restez avec moi."

Aussitôt que le falcon fut au dessus de la route les marines en sautèrent et il repartit. Le sergent et le soldat Lye se mirent à couvert derrière la voiture tandis que Lucille sprintait vers le rocher le plus proche suivit de près par Tadd. Elle se plaça derrière le rocher et s'allongea à plat ventre. Tadd se mit accroupi à côté et il enleva le fusil de sniper de son dos pour le tendre au sergent Cole qui l'attrapa vivement, elle cala son arme avec le bipied et attendit tandis que son camarade  s'allongeait à ses côtés avec son fusil d'assaut bien calé sur son épaule.

"C'est bon ? demanda le caporal.
_Oui."

Après u bon quart d'heure d'attente le caporal engagea la conversation.

"Je sens que Wonder se prendra bientôt mon poing dans la gueule.
_Il n'y a pas que le tient qu'il se prendra s'il continue à monter sur ses grand chevaux.
_Franchement Lucille, ils auraient dû te nommer chef à sa place.
_Ils doivent bien avoir leurs raisons.
_Quelles sont les raisons de nommer une tapette egocentrique au poste de chef d'unité.
_Aucune idée.
_De plus je déteste com...
_Chut ! somma Lucille. Voilà notre cible."

En effet, un véhicule arrivait à vive allure suivit de près par un véhicule de l'armée, c'était une sorte de humvee du 26ème siècle. Il y avait une tourelle calibre 12 sur le toit et un par bufle à l'avant et à l'arrière, ses vitres et ses pneus étaient blindés comme tout le reste de la capote. Celui-ci était de couleur sable ce quji ne lui conféré pour autant aucun camouflage dans ce désert.

"Cole pour Wonder, cible en approche."

_____Signature______
Clique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sadam Makam
Admin
avatar

Messages : 59
Localisation : Loin des regards curieux...
Emploi/loisirs : La chasse
Humeur : monotone

Feuille de personnage
Prénom: Sadam
Nom: Makam
Age: 22 ans

MessageSujet: Re: Marchons sur les terres de la Californie... [RP Libre]   Mar 19 Nov - 16:16

_Bordel! J'ai vraiment pas de chance, j'aurais dû le crever ce putain de militaire, voilà 2 heure qu'il me talonne, et bientôt, c'est la bagnole puante du vendeur qui tombera en panne.
J'ai beau jurer, c'est pas ça qu'il le fera partir. Ce qu'il faut, c'est que je me décale sur la droite et que je freine d'un coup. Il passera devant, ensuite, je sors de cette merde et je vais me planquer vers les rochers. D'autant plus que je vois, derrière un énorme ravin de 200 mètres, ma voiture. Je tourne brutalement le volant, tout en pilant laissant passer à fond le soldat.
Je prends une jerricane d'essence, un bout de caoutchouc que j'enfile autour pour servir de bandoulière, et je sors du véhicule. Je sprint jusque vers des rochers. Je me cale derrière. Accroupi, je mets en joue la porte du 4x4 militaire. Il arrive doucement. Je regarde l'heure. 00H37.
J'ai perdu quasiment dix heures de ma chienne de vie. Entre l'autre abruti de vendeur et la course poursuite improvisée, manquerait plus qu'une jolie fille se cache derrière un sniper pour finir de niquer ma journée.
Le gars sort enfin du véhicule. Je ne vais pas tirer, au cas où je le rate, il serait capable en un rien de temps me buter avec sa MA5B. D'autant plus qu'il à l'arme à la main. Je décide de l'attirer 10 mètres plus loin. Je lance donc une pierre vers d'autres amas de rochers. Celle ci tombe en en attirant d'autres avec elle, ce qui attire l'attention du type. Il avance, encore, encore, voilà, je peux le buter. Je met un pied devant, j'observe les alentours, au cas où un deuxième type se cacherait par là, et je met le gars en joue.
"C'est ton dernier jour, l'ami." je vise la tête, je m'apprête à tirer quand, tout à coup, un flash blanc me surprend en m'aveuglant une seconde, mon arme dévie de sa trajectoire, je lâche donc rapidement la gâchette. Mais en me retournant, je fais craquer une branche d'arbre mort.
-Merde! Je crie en courant jusqu'au 4x4 militaire. J'échappe à trois balles puis je me jette jusqu'au siège avant. Je ferme la porte, et je démarre.
Je fonce à toute allure vers mon véhicule suivi de loin par le militaire qui après avoir vidé son chargeur sur la coffre du véhicule, s'est jeté dans la caisse du vendeur. Je fonce encore, et me voilà à dix mètres de ma superbe MuscleCar Américaine. Mais je n'aurais pas le temps de remplir rien qu'un litre d'essence, l'autre est déjà à 50 mètres de ma position. Je décide donc de le buter une fois pour toute.
Je retourne près du véhicule UNSC. Je reprend mon Magnum, je vise la tête du gars qui s'apprête à sortir de la voiture, et je tire.
Une seconde après, le même flash blanc que tout à l'heure. Je me planque derrière le 4x4 blindé.
Un coup d'oeil vers le soldat. Je ne vois que le pare-brise rouge et éclaté. Le gars est bel et bien mort.
Maintenant, je décide de regarder à travers la vitre du hummer pour voir qu'est-ce que c'est ce flash blanc qui ne fait que revenir.
Je lève la tête, je regarde vers un espèce de plateau de sable rougeâtre, et j'ai le temps d'apercevoir une nouveau flash blanc.
Je ne peux pas me tromper, c'est bel et bien un sniper...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hrp-history.forumactif.org
Lucille Cole
Marines, Pilote
avatar

Messages : 27

Feuille de personnage
Prénom: Lucille
Nom: Cole
Age: 21

MessageSujet: Re: Marchons sur les terres de la Californie... [RP Libre]   Mer 20 Nov - 17:04

Le véhicule cible fonçait sur la route plein phares ce qui empêchait Lucille d'ajuster son viseur. Le humvee se rapprochait rapidement mais d'un coup la cible contrebraqua et le humvee la dépassa. Alors un homme descendit du véhicule et courut se planquer derrière des rochers.

"Cole pour Wonder, cible perdue."

Le marines sortit de son humvee arme en main et se dirigea vers les rochers mais une chute de cailloux détourna le marines qui s'éloignait désormais de la cible. Lucille jura discretement :

"Et merde, reviens couillon, il est de l'autre côté."

A ce moment l'homme ressort de derrière le rocher magnum en main, il s'apprête à tirer et Lucille n'a pas le temps de l'ajuster, elle tire donc à l'aveugle pour le déstabilliser. Mission accomplie, l'homme ébloui par le coup de feu s'enfui et Tadd tire une rafale mais le loupe. La cible monte dans le humvee tandis que le marines lui vide son chargeur dans la lunette arrière. Le soldat monte ensuite dans la vieille voiture et fonce.

"Quel con, que fait-t-il dans les marines celui-là, s'exclama Tadd."

La cible descendit du humvve et elle prit son magnum tandis que le marines descendait de la voiture. Alors Lucille tira mais un autre coup de feu retentit, le soldat était mort et la cible était derrière le humvee, alors elle releva la tête et Lucille tira mais le pare-brise blindée encaissa tout le choc.

"Cole pour Wonder, la cible est derrière le humvee.
_Bien reçu, déplcez vous sur sa position et faite lui sa fête."

Lucille se mit à genou et elle donna le fusil à Tadd qui le mit dans son dos. Elle récupéra son DMR et ils partirent tout deux dans l'obscurité à demi-courbé en direction du humvee.



_____Signature______
Clique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sadam Makam
Admin
avatar

Messages : 59
Localisation : Loin des regards curieux...
Emploi/loisirs : La chasse
Humeur : monotone

Feuille de personnage
Prénom: Sadam
Nom: Makam
Age: 22 ans

MessageSujet: Re: Marchons sur les terres de la Californie... [RP Libre]   Ven 22 Nov - 10:39

Bon Dieux de Sniper. Foutu militaires. Et me voilà bloquè derrière ce Humvee qui ...
Bon sang! Mais bien sur! Il est blindé ce Humvee, il tire encore une ou deux fois, ça va p'ter la vitre. Mais si je cours en tirant à l'aveugle vers sa position, et que je rentre à l'intérieur, j'aurais plus qu'à me barrer. Mais le problème, c'est que je ne peux pas accéder à l'avant du véhicule par l'arrière, et moi, je suis près du coffre. Je regarde alors mon magnum, il me reste un chargeur complet. Je décide alors de m'avancer devant le véhicule. Je tire toutes mes balles en direction du sniper. Un balle siffle à mes oreilles, elle n'a pas du passer loin. Je rentre vite fait dans le 4x4. Aah! Je crois que me suis foulé la cheville en courant. Je ferme la porte et j'accélère vers ma bagnole. Je sers le frein à main, je contrôle mon 180° pour ne faire qu'un pas entre la porte du véhicule militaire, et le mien. J'ouvre alors la portière, et je saute dans l'habitacle de ma voiture de sport américaine. Le Sniper à l'air de se défouler sur le 4x4. Il ne pige qu'après que j'me suis tiré.
_Ha! Haha, bandes d'abrutis d'UNSC, j'me barre,je vous ai bien niqu-
Un fracas. C'est mon pneu arrière gauche qui viens d'exploser, d'autres tirs viennent casser ma vitre arrière, et le dernier me manque de peut. Je perds vite le contrôle du véhicule pour me fracasser dans les rochers.
Ma voiture est mal en point, mais moi, je suis encore conscient.
Je vais donc courir dans les montagnes et les semer dans une grotte vers d'autres rochers.
Mais à peine je mets le droit sur le sol, que je m'effondre dans un crie de douleur.
Bordel. Je touche ma cheville, et je la vois ensanglanté. Merde! C'est l'autre qui m'a tiré dessus quand je suis rentré dans le Humvee. Il m'a pas manqué le salaud.
Je Reprends mon Magnum ... vide. Je vois mon DMR planqué sur la banquette arrière.
Bingo! Je le prends, et je le mets en joue sur le Sniper. J'arrive à le voir avec ma lunette à grossissement x5.
Je tire une fois, mais je le rate. La douleur au pied est intenable. D'autant plus qu'un coup d'oeil me suffit pour apercevoir d'autres militaires qui me viennent dessus.
Je vise. Je vois le corps du gars, je remonte un peut et ... Bon sang!
Elle est magnifique. J'ai le point de ma lunette entre ses deux yeux, mon cerveau me dit "Tire, tire bordel, elle va te buter si tu fais rien. Tu comptes vraiment crever en prison?" Mais j'en suis incapable. Je lâche ma gâchette, et je laisse tomber mon DMR. Je vois ses yeux bleues courir vers moi, je ne peux pas les lâcher.
Ça ne m'était jamais arrivé cette sensation. J'ai chaud de partout, mon coeur bat à 100 à l'heure.
Ma blessure ne me fait même plus mal. Qu'est-ce qui se passe Sadam? Est-ce que tu serais ... Amoureux ...?

La réponse attendra, car je m'évanouie avant même qu'elle n'arrive à moi ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hrp-history.forumactif.org
Lucille Cole
Marines, Pilote
avatar

Messages : 27

Feuille de personnage
Prénom: Lucille
Nom: Cole
Age: 21

MessageSujet: Re: Marchons sur les terres de la Californie... [RP Libre]   Sam 23 Nov - 6:05

Lucille avançait discretement dans le noir avec Tadd sur sa droite. Elle préparait son tir quand l'homme sortit juste dans son viseur et tira plusieurs fois. Lucille vacilla légèrement et elle loupa son tir mais Tadd tira une rafale qui atteignit la cible à la cheville alors qu'il se jetait dans le humvee.

Le humvee partit et Tadd s'acharna dessus comme un fou. Il arriva alors près de son véhicule, tellement près qu'il n'eu qu'un bond à faire pour rentrer dedans. Il mit les gaz mais à ce moment là Wonder et Tim déboulèrent en trombe sur la route et tirèrent à tout va. Le véhicule criblé de balle s'écrasa dans les rochers à une cinquantaine de mètres de Lucille. Elle prépare son tir et vise la tête de la cible, elle s'apprête à tirer quand l'homme descend du véhicule et s'effondre.

"Cole pour Wonder. Cible à terre.
_Mouvement sur position."

Lucille se dirigea au pas de course vers l'épave avec Tadd sur ses talons. Ils s'approchèrent de l'homme, il était inconscient. Wonder arriva avec Lye.

"Soldat, contactez le falcon, on embarque ce connard.
_Bien reçu, répondit Tim'"

Lucille s'agenouilla à côté de l'homme et elle lui fit un pansement. Ensuite Tadd prit son bras et le souleva. Lucille se releva, attrapa l'autre bras qu'elle passa derrière son cou et ils transportèrent l'homme jusqu'au falcon. Ils l'assirent et ils prirent chacun une tourelle tandis que Wonder et Lye s'asseillaient devant le prisonnier. Le falcon décolla en laissant derrière lui les traces du combat qui avait opposer l'unité Blue Eagle et un malfrat californien.

_____Signature______
Clique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sadam Makam
Admin
avatar

Messages : 59
Localisation : Loin des regards curieux...
Emploi/loisirs : La chasse
Humeur : monotone

Feuille de personnage
Prénom: Sadam
Nom: Makam
Age: 22 ans

MessageSujet: Re: Marchons sur les terres de la Californie... [RP Libre]   Ven 29 Nov - 23:56

"_Tu te fous de ma gueule?
_Désolé papa, c'est le voisin qui me l'a dit, et il ...
_Ta gueule, viens voir sale gamin!
_Non! Non papa, je t'en pris, c'est le voisin qui m'a dit de te le dire, et il m'a dit que tu allais toucher une prime.
_La ferme abrutis, viens voir nom de dieux!
_Non!
_Tu veux vraiment que je vienne te chercher? Viens donc, je vais rien te faire!
_Promis?
_Allez, bouge-toi!
_D'accord, et au fait, je ... Ah! Aaahh, pourquoi t'as fait ça?"


Bong sang, le coup de mon père résonne encore dans ma tête. Pas une claque, ni une baffe, un vrais coup de poing.
Je cherche avec ma langue deux molaires sur la droite. Je pense qu'elles sont encore dans ce vieux bar où il traînait tout le temps.
Le jours de mes 8 ans...

Mais je suis où moi? Un fracas. Ou une turbulence. Je recouvre peut à peut mes esprits, mais pas besoin d'être très intelligent pour comprendre que je suis dans un falcon. UNSC forcément. Maintenant, j'entends mêmes les hélices qui claquent régulièrement le vent.
C'est partit pour deux ou trois jours d'interrogatoire, et la taule ... Encore ... Bordel! Non, je veux pas  retourner, j'y ai fait assez d'allez-retour.
Je regarde autour de moi. Depuis que je suis conscient, cette femme me regarde. Toujours le même visage, les mêmes yeux bleus. Je ne regrette pas d'avoir lâché mon DMR. Mais maintenant, c'est moi qui suis dans la merde.
Il faudrait que j'arrive à me barrer, mais je peux à peine bouger, désarmé, et à côté d'une sublime femme à qui je n'oserais jamais faire du mal.
On se pose. Je commence à me lever, et on m'oblige à marcher. C'est une vieille base reculée. Il fait encore nuit. Il y a une dizaine de soldats.
Mais je suis encerclé, je ne vais rien tenter.
On monte à nouveau dans un véhicule, un Warthog militaire, mais sans armes.
On avance rapidement, puis on s'arrête vers des pélicans. Ça faisait un moment que je n'en avait pas vu ... Le salon militaire de Washington, voilà où je les ai déjà vu.

24 heures. 24 longues heures. Me voilà hors de mon univers, hors de ma Californie. On m'emmène vers des lieux que je ne connais pas. Peut-être en prison, pour la fin des jours. On se pose, et on me conduit dans une base militaire, dans une salle d'interrogatoire plus précisément, en chemin, on s'arrête un moment, des gardes profitent de prendre un café. Il y a une grande baie vitrée, et là, je vois une longue étendue de montagnes et de forêts désertes à perte de vue, un soldat viens vers moi, il me dévisage un moment, puis finit par dire,
-Bienvenue sur Reach, criminel!
Je ne le regarde pas, et on reprend le chemin à travers le labyrinthe d'escaliers.
Dans un grand couloir, on alerte un transfert de prisonnier. Je vois un grand type, habillé en orange, type latinos, chauve, et deux yeux de tueurs, il se met d'un coup à crier :
"C'est qui lui? Un nouveau? On aime pas les nouveaux ici, crève!" Il s'approche de moi, puis vient à me plaquer contre le mur. Avant qu'on ne le contrôle, il glisse quelque chose dans ma poche, un objet froid et lourd, et il part sous les insultes du garde.
Quand à moi, je reprends la route vers la salle d'interrogatoire.
Celle-ci est sombre, lugubre, une table, et deux chaises, ainsi qu'un miroir, mais en fait, derrière c'est comme une vitre et il y a des inspecteurs, j'ai vu ça dans des films quand j'étais gosse. On me pose violemment sur la chaise, et on fait rentrer la même femme que celle dont j'ai sauvé la peau il y a à peut près deux jours. Je regarde avant qu'on me menotte ce qu'il y a dans ma poche.
Avant que la fille ne commence à parler, alors qu'elle ouvre la bouche pour me poser sa première question ("Pouvez-vous me donner votre nom?") je me lève rapidement, et je sors le flingue de ma poche en le pointant dans sa direction.
C'est un Magnum classique, noir mat. La fille se lève en même temps.
_j'te conseille de ne pas gueuler, ma belle, il suffirait d'une fraction de seconde pour que je transperce ce crâne pourtant si bien dessiné!
Alors je vais être claire, tu te démerdes, mais je veux me barrer d'ici, retourner sur terre, ou tu me files une caisse pour que je me casse, mais fait vite, sinon, je risquerais de te transformer en passoire!
Je profite d'un moment de silence pour lâcher un sourire sournois.
Je me demande comment elle va réagir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hrp-history.forumactif.org
Lucille Cole
Marines, Pilote
avatar

Messages : 27

Feuille de personnage
Prénom: Lucille
Nom: Cole
Age: 21

MessageSujet: Re: Marchons sur les terres de la Californie... [RP Libre]   Sam 30 Nov - 12:42

La cible s'était réveillée et Lucille l'observa un long moment avant que le falcon ne se posa. L'homme fut emmené dans un warthog pendant que l'unité Blue Eagle regagnait ses quartiers. Deux marines vinrent à leur rencontre :

"Sergent Wonder ?
_Oui, c'est moi.
_Le commandant vous demande au bunker tout de suite."

Wonder partit mais le marines l'attrapa par le bras :

"Le commandant veut voir toute l'unité."

Wonder repoussa violement le marines et il fit signe à son unié de le suivre. Le "bunker" était en réalité le centre opérationnel de la base, mais étant donné qu'il était entièrement en pierre, qu'il était à demi enfoncé dans le sol et qu'il datait de la seconde guerre mondiale on le surnommait ainsi.

Les marines entrèrent dans la base et s'engagèrent dans le couloir menant au bunker. Arrivé devant la porte ils tombèrent sur trois hommes des forces spéciales.

"Les armes sont interdites à l'intérieur, veuillez les déposer là, il désigna une table.
_C'est nouveau ça, c'est quoi cette règle débile, s'exclama Wonder.
_Je nai pas à répondre à cette question, déposez vos armes."

Wonder s'éxecuta et aussitôt les trois hommes se jetèrent sur lui, le premier récupéra le magum planqué dans sa botte -comment était-t-il au courant ?- tandis que les deux autres le maitrisaient. Lucille, Lye et Tadd mirent les trois hommes en noir en joue mais l'un d'eux braqua un magnum sur Tadd.

"Posez vos armes, ordonna-t-il.
_Tuez les bordel, gueula Wonder.
_Pourquoi ? demanda Lucille.
_Les ordres, sergent.
_Obéissez, intervint un homme derrière eux."

Lucille reconnut immédiatement cette voix, c'était le sergent-chef Peter, leur chef, Lucille baissa son arme et ses camarades firent de même. Le gars des forces spéciale rangaina son magnum et ils firent tous trois entrer Wonder dans le bunker. Lucille se retourna, c'était bien Peter qui était derrière eux. Il s'avança et leur fit signe d'entrer dans le bunker, ils s'éxecutèrent et il les suivit.

Lucille et ses camarades ressortirent du bunker une demi-heure plus tard et ils prirent immédiatement un pélican qui les emmenat à bord d'une frégate de l'UNSC à destination de Reach. L'opération Brockenharding était lancée.

Après un temps que l'unité utilisa pour se reposer, ils arrrivèrent sur Reach où ils rejoignirent une base en pélican, à peine arrivé un lieutenant vint à leur rencontre, il était accompagné par un faux prisonnier entièrement habillé en orange :

"Traceur en position sergent.
_Alors c'est partit, Lucille c'est à toi de jouer."

Lucille rejoignit son poste, la salle d'interrogatoire. Un marines en sortit et elle entra, la cible était déjà à l'intérieure. Elle s'assit et lui demanda :

"Pouvez-vous me donner votre nom ?"

Aussitôt il se lève et pointe le fameux magnum vers Lucille qui se lève à son tour. Si seulement il savait. Il commence à la menacer. Lucille connait les ordres, elle lève les mains et avance, elle sort de la salle d'interrogatoire avec la cible sur ses talons. Elle avance à travers le couloirs en évitant les patrouilles et sort par une sortie de secours, un 4x4 rouges des pompiers est juste devant la porte, tout est parfait. La cible monte, démarre le véhicule en gardant son arme braquer sur Lucille, alors il s'exclame :

"Merci ma jolie."

Et il prit la fuite.

_____Signature______
Clique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sadam Makam
Admin
avatar

Messages : 59
Localisation : Loin des regards curieux...
Emploi/loisirs : La chasse
Humeur : monotone

Feuille de personnage
Prénom: Sadam
Nom: Makam
Age: 22 ans

MessageSujet: Re: Marchons sur les terres de la Californie... [RP Libre]   Dim 1 Déc - 16:37

J'avance quelques mètres. Puis je stope le 4x4 instantanément. Je regarde une dernière fois Lucille (j'ai entendue son prénom). Puis je continus. J'avances un long moment, puis, n'ayant pas pris une petite route dégagée, pour éviter les militaires, la route devient impraticable. Je suis bloqué par les arbes, rochers, buissons de ronces.
Je décide donc de continuer à pied. Mon but est de monter vers un replat de la montagne, qui doit se situer vers les 2000 mètres d'altitude. Je vais voir dans le coffre du véhicule. Je prend un grand sac, et je mets dedans des jumelles, des rations, un casque, un masque à oxygène, des Rangers renforcés, une hache, un Tazer (c'est un véhicule qui sert pour la base militaire, donc ils sont légèrement armés..) et un fumigène.
Je prends trois couches d'anoraks, pour éviter le froid glacial qui règne là haut, et une corde longue d'une cinquantaine de mètres si je dois faire face à d'énormes canyon.
Je prends également la cartouche digitale qui sert à démarrer la véhicule, sans lui, le démarrage auto ne fonctionne pas. J'ai également dans mon autre poche une lampe torche et un briquet.
Je laisse tomber le paquet de clopes, l'extincteur et d'autres objets inutiles pour éviter d'être trop lourd, et de me fatiguer durant l'ascension de la montagne.
4 heures plus tard, je suis sur le fameux replat, il y a une grotte derrière moi, pour m'abriter, mon briquet, j'ai pris des branches, de la résine, j'ai de tout pour faire un feux. Mais à part ce vulgaire tazer qui a une capacité de 10 tires, je n'ai rien pour me défendre. Je pense donc observer la base toute la nuit, ainsi que toute la journée suivante, et demain, durant la nuit, h'irais cherches quelques armes, et si possible, une Mangouste.
Je prends donc mes Jumelles, qui ont une capacité de zoom x20, ce qui est énorme, supérieur à une lunette classique de Sniper.

Voilà 1 heure que je scrute la base militaire, je commence à voir les patrouilles régulières des soldats, et quelques lieux où il pourrait se trouver une arme. D'un coup, je vois de l'activité près d'une porte arrière bien planqué, c'est Lucille, et un type que je connais pas. Vu les galons qu'il a sur ses manchettes, c'est sûrement la patron de la base. Ils commences à se gueuler dessus, je vois le type qui commence à prendre le bars de Lucille, et avant même qu'il ne lui mette une baffe, elle part à temps. Je vois sa main levé, et vu comment il réagit, je l'entends d'ici gueuler "Merde!".
Mais après tout, je vais pas risquer ma liberté pour cette fille qui m'a privée de la liberté Américaine.
Toute la nuit, j'ai observée. Le matin aussi. J'ai découvert pas mal de lieux où je pourrais trouver des flingues..
Je décide de dormir l'après midi, pour me préparer à la descente de la montagne, et aux quelques soldats que je risque d'affronter dans la base.

Il fait nuit noir, j'ai déjà descendue les trois quart de la montagne. Je me retrouve près du 4x4 pompier. Je fouille un peut, et je trouve du Scotch de bricolage, particulièrement collant.
Je prends ma lampe torche, et je la mets sur mon tazer.
Trois heures plus tard, je suis enfin devant la base. J'ai mis quelques vêtement de pompiers, ça me servira de couverture un petit moment, et aux plus simplets des soldats.
J'avance prudemment dans la base. J'ai déjà visité deux salles où j'avais repéré une possibilité de réserve d'armes, mais rien. En passant, je reconnais la salle d'interrogatoire où j'étais.
Je suis prêt à rentrer, j'avais repéré à l'intérieur une placard, il y a peut-être un magnum ou un poignard. Prêt à rentrer, j'entends des voix. Je reconnais tout de suite une voie. Évidemment, c'est le collègue de Lucille, il me semblai qu'il s'était fait arrêter. J'avais vu un vrais bordel à l'entrée de la base.
_Écoute Wonder, je penses pas que Jason et moi soyons d'accord pour ton idée. C'est stupide, elle est trop utile, pour le moment, et elle est très forte, ce couillon de Makam à fait comme on avait prévue.
_Mais enfin Colonel, elle a tout fait foiré! Le 4x4 Pompier, c'était son idée, je paris que maintenant il se planque dans les montagnes. Il y avait sûrement des cordages, des vêtements chaud pour qu'il puisse survivre, voir même une arme. ET SI ÇA SE TROUVE, IL VA PAS TARDER À DESCENDRE POUR PRENDRE DES FLINGUES ET DESCENDRE NOS SOLDATS!
_Qu'est-ce que vous suggérez Wonder? C'est un de nos meilleurs éléments. On la renvoie sur Terre?
_Non Commandant. Vous êtes le chef de la base, et je vous ai vu discuter avec elle. Vous le savez.
Il n'y a qu'une seule solution. Je ne sais pas si elle a pris de pitié et si elle a craqué, mais elle veut pas qu'on bute cet homme. J'en suis certains. Il n'y a pas 36 solutions messieurs. Si vous voulez qu'on réussisse cette mission, c'est chercher Sadam Makam, et ensuite, tuer Cole. Vous savez quels risques nous prenons à la laisser en vie. Cette base Rebelle, ça fait 7 ans qu'elle vous pourris la vie. Vous savez où elle est, mais vous ne pouvez pas y accéder. Trop de rebelles, trop de DCAs. Une gigantesque base rebelle souterraine. Ce gars, c'était notre seul moyens d'entrer et d'en finir. Et voilà cette femme qui pour une histoire de coeur nous ferait échouer cette mission?
Je penses que ça en vaut la peine, messieurs.
_Wonder, vous avez sûrement raison, mais nous ne sommes pas des barbares, elle a sûrement une famille, des amis, une vie à côté.
_Non monsieur, j'ai cherché, elle a perdu toute sa famille. Elle n'a qu'une vie, c'est l'UNSC. Et là, je vois déjà la future Rebelle descendre ses anciens camarades.Messieurs, la vie de centaines de soldats de l'UNSC, est entre vos mains. Ce sacrifice est nécessaire.
_Je vais y réfléchir. Colonel?
_Je n'ai pas fait trois sauts de SlipSpace depuis Harvest pour rien. j'ai lu le dossier de Cole. C'est un bon soldat, mais j'ai remarqué ces derniers des formes d'anxiété sur son visage. Et notamment des moments de solitude à regarder les montagnes. Je ne compte pas retourner sur Harvest sans une bonne nouvelle. Si ce Sacrifice est nécessaire, je suis pour. Mais je veux que ce soit fait dans les règles de l'art. Correctement. Sans problèmes, sans bruit. Vous ramènerez le corps sur Terre, et elle sera enterré dans un cimetière militaire dans sa ville natale. Je signerais les documents pour prouver qu'elle est tombé au combat.
Comandant?
_J'aurais préféré ne jamais dire ça. Mais j'accepte? de toutes façon, face à un agent spécial sur-entraîné et un colonel, je ne penses pas avoir mon mot à dire.
_Parfait commandant. je ferais ça dans une heure. C'est triste, mais nécessaire.

Bordel. Ils veulent la buter! Bon, Sadam, c'est pas ton histoire, ça va te coûter ta liberté de faire ça. Je cherche mes armes et je me tire.

30 minutes après, je sors de l'armurerie. Il y a 10 soldats tazés, et un mort. J'ai trouvé un Magnum SOCOM avec silencieux et visée améliorée.
Un BR-55 Tactical, un MA5B, 3 grenades, et un Sniper avec viseur spéciale x25.
J'ai également repéré une Mangouste dehors. Je commences à courir entre les couloirs pour retrouver la porte de sortie. Soudain, je me retrouve face à 2 couloir. Je sais que l'un d'eux m'amènera vers la sortie. Mais lequel? Je tentes celui de droites. Mais après 50 mètres, je me retrouve devant un cul de Sac. La porte des appartements d'un soldat. Je vais me retourner quand je regardes brièvement le nom inscrit sur la porte.
Eh merde! Lucille Cole.
Marqué sur une plaque en fer, je me rappelles de la discussion de ce salaup de Wonder. Bordel. C'est comme si e destin m'avait amené jusqu'à cette porte. 40 minutes, Wonder va pas tarder. Je regarde dans mon sac. Il y a mes armes, des chargeurs, ma lampe torche, mon poignard et mon magnum sont accrochés à ma ceinture. Je regarde si je peux ouvrir la porte . Oui, elle n'est pas verrouillé. J'entre rapidement.
La fille a à peine le temps de se retourner que je l'assomme avec ma crosse. C'était plutôt brutale, mais nécessaire, je ne pouvais pas être sur de sa réaction en me voyant. Je soigne très rapidement la petite plaie qui s'est formé avec une trousse de soin que j'ai pris dans l'infirmerie.
Je la prends et je cours dans le couloir, avec elle sur l'épaule. (J'ai pris son magnum).
En courant, je me trouve rapidement devant l'intersection de tout à l'heure, et je vois Wonder qui arrivait pour tuer Lucille.
_Merde! Je gueule d'un coup. Je passe rapidement l'intersection, je suis donc protégé par le mur. Il tire deux fois. Je pose mes sacs et Cole.
Je prends mon Magnum, et le fumigène pour servir de diversion. Je l'allume et le lance vers lui. Il a une seconde d'inattention.
Je me place donc devant lui et je lui tire deux fois dans la jambe.
_C'est pour ma cheville connard!
Il tombe en gueulant et jurant. Je reprends mes affaires, Lucille sur le dos, je recommences à courir avant que les renforts n'arrivent.
Je suis devant la Mangouste. Je pose mes affaires que j'accroches avec ma corde. Je mets Lucille inanimée devant moi, je démarre, en coupant les feux, et je démarres d'un coup, vers la montagne, et mon abri.

Je contemple le paysage. Un paysage gris pour le ciel, froid pour la température, vert pour le sol et les arbres, gris pour la roche, et blanc pour la neige des montagnes. Bien différent du climat chaud et des paysages oranges de Californie.
J'ai chassé. Me voilà avec une cuisse d'animal, semblable à un renne. J'ai également deux sortes d'autruches et quelques oiseaux.
Je regardes la base. J'ai pris des précautions pour éviter qu'on voit le flash de la lunette de mes jumelles et de mon Sniper.
À la base, c'est la panique, je vois Wonder, le Colonel et le commandant gueuler des ordres aux soldats. Wonder à une jambe dans le plâtre et une béquille. Je rigole un moment.
Je me retourne. Lucille est en train de se réveiller. Je m'approche et je me pose contre une parroie de la grotte. Je me demande comment elle va réagir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hrp-history.forumactif.org
Sadam Makam
Admin
avatar

Messages : 59
Localisation : Loin des regards curieux...
Emploi/loisirs : La chasse
Humeur : monotone

Feuille de personnage
Prénom: Sadam
Nom: Makam
Age: 22 ans

MessageSujet: Re: Marchons sur les terres de la Californie... [RP Libre]   Lun 2 Déc - 19:04

Continuation du RP sur la planète Reach!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hrp-history.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Marchons sur les terres de la Californie... [RP Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Marchons sur les terres de la Californie... [RP Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PEUT ON FAIRE DES TERRES PLEINS OU MODIFIER LES BORDS DE MER?
» draft M11 - roanne mercredi 4 aout // draft terres natales date à determiner
» Voyage en terres nouvelles.
» L'Effroyable Guerre pour les Terres du Nord
» Les terres du sud

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Halo RP History :: Territoires :: Territoires de l'UNSC :: Terre-
Sauter vers: